Comment prendre ta place par le relooking de soi ?

 

Prendre ta place

Les slogans publicitaires, bien qu’ils puissent être très pertinents, annonceurs d’un produit réellement efficace, peuvent, à la longue, finir par devenir une sorte de ritournelle lassant l’oreille du consommateur que nous sommes.

C’est pourquoi les grandes marques dépensent beaucoup d’argent pour renouveler régulièrement l’image de leurs produits.

Un produit, avant de passer par la publicité est totalement inexistant. En effet, il peut être excellent mais s’il ne trouve pas sa place dans la vie d’un consommateur, il retourne à l’anonymat.

Pour être franche et appeler un chat, un chat, quand on souhaite trouver sa place dans le marché du travail, on doit pouvoir se présenter comme un employé indispensable à un employeur éventuel.

Sur un marché (du travail), on devient un concept autorisant l’échange, je donne mon travail, ma créativité, mon talent en échange du succès, d’une bonne rémunération, et surtout du bonheur de faire quelque chose que j’aime, je dois briller comme un diamant par mon caractère merveilleux.

Mais…

Puis-je briller de mille feux si à l’intérieur de moi je me sens fade et terne ?

Dans le cadre de ma vie quotidienne je sais exactement quelle image je donne de moi, mes amis, mes voisins, ma famille, s’attendent à ce que la personne que je suis tienne ses promesses et accomplisse fidèlement les choses que j’ai toujours faites pour leur plaire.

Mais à force de vouloir plaire aux autres, on se fatigue et au bout du compte on n’a plus rien à leur offrir qu’une mine triste, de la culpabilité et de la déprime. Et pourtant.

L’Univers nous enseigne que nous sommes des merveilles.

Tous.

Nous sommes tous beaux.

 

« Il n’y a pas de gens laids il n’y a que des gens qui s’ignorent »… disait Helena Rubinstein en pensant aux femmes.

 

Des gens qui s’ignorent eux-mêmes ? Serait-ce mon cas ?

Peut-être suis-je capable de sortir de ma coquille ?

Au fond si j’enlève toutes les couches de « je n’ose pas, ceci n’est pas pour moi, je ne saurais jamais faire ça » je pourrais enfin faire ce que j’ai toujours rêvé !

Bien souvent je me suis posé ces questions, j’avais la réponse mais elle était intellectuelle, théorique. Puis un jour, au cours d’une discussion j’ai compris que c’était moi la Source de ma vie et personne d’autre. Si ma Source est abondante, alors je dois lui donner une direction et si ma Source est faible, c’est que quelque chose l’obstrue. Dans les deux cas, il me faudra l’assumer dans mon intérêt et celui de ceux qui me sont chers.

Il n’est pas mal de renouveler son image. Il n’est pas mal de se montrer indispensable.

Il n’est pas mal de commencer à briller comme une nouvelle étoile par une nuit d’été.

Il est bien d’être heureux et de rendre les autres heureux. Il est bien de sourire sincèrement.

C’est ce que j’ai appris. Quelqu’un m’a dit un jour suite à tous les changements que j’avais opérés cette chose magnifique : « tu es… si… vivante » !

Oui, ça c’était très chouette de se sentir vivante.

 

Prochaine formation 2 jours en immersion ensemble

Inscrivez-vous !

Inscrivez-vous gratuitement

au PODCAST LUMINA

Partagez cet article avec vos proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles pourraient vous intéresser

Reprenez votre pouvoir de créer, de décider et d’agir. Je crois que chaque personne et organisation a sa place et a un rôle important à jouer.