De qui s’agit-il vraiment ?

De qui s’agit-il ? Nous avons souvent tendance à chercher un coupable à l’extérieur de nous. Est-ce la faute des autres réellement ? Qui est responsable selon vous ? Je vois que vous vous êtes mis en mouvement. Je suis ravie de lire vos messages ainsi que vos courriels. Vous avez enclenché un processus de développement interne, mais aussi collectif par vos échanges et c’est magnifique ! Je suis fière de vous ?.

Si malgré cela vous observez quelques accros ou résistances, soyez patient et doux avec vous-même. On ne change pas une habitude de 20, 30 ou 40 ans en un clin d’oeil. Il faut y aller une journée à la fois.

Vous pouvez écouter l’audio : De qui s’agit-il vraiment {!firstname_fix} ? Ici ˃˃

Décortiquons ensemble

J’aimerai en profiter pour vous parler de la différence entre poser des actions sans les ressentir pleinement. Et poser des actions tout en accueillant ce qu’elles provoquent en nous. La seconde façon de faire est plus durable. En effet, si je passe à l’action en occultant ce que je vis, c’est comme si je mettais un pansement sur ma plaie sans la regarder, la nettoyer et sans en prendre soin. Ce que l’on veut c’est un changement profond, une action qui part de l’intérieur pour aller vers l’extérieur, pas l’inverse.

Maintenant que c’est dit, regardons ensemble le profil de la personne qui vous intimide, celle que vous pensez qui vous juge le plus actuellement. Est-ce que cette personne est un homme ou une femme ? Que représente-t-elle pour vous ? Je vous pose ces questions, car j’ai remarqué, dans le passé, que quand j’avais un homme avec une position d’autorité en face de moi, j’arrivais moins à être moi-même et à me positionner. J’avais même tendance à me cacher derrière d’autres personnes. En l’observant, j’ai pu en identifier la cause et j’ai tranquillement transformé ces situations.

La puissance des mots

Avant de clore ce thème, je m’en voudrais de ne pas vous parler du monde des affaires et de l’entreprise. En tant que coauteur du livre « La puissance des mots en affaires et en entreprise » j’ai envie de parler de la puissance des mots lorsque vous faites face à des jugements et des critiques.

Vous le savez aussi bien que moi, les mots peuvent blesser, rabaisser, détruire. Quand je travaillais au gouvernement fédéral du Canada, une dame m’a dit un jour : « Si un médecin fait mal son travail, il peut tuer le corps, une enseignante, par ses mots, elle peut tuer l’âme ». C’est vous dire à quel point ils sont puissants !

Si vous ne pouvez pas contrôler les mots prononcés par les autres, vous pouvez en revanche faire attention aux mots que vous choisissez et les orienter de manière positive envers les autres. Par exemple, lorsque vous avez fini une présentation ou un projet professionnel, osez dire : «  Si vous avez des idées ou des réflexions afin que je puisse pousser mon étude ou si vous voulez ajouter quelque chose afin de bonifier le tout, je suis ouvert à toute critique constructive qui nous permet d’avancer ensemble. » De plus, soyez alerte à votre mental qui vous sert aussi des mots qui vous tirent vers le bas.

N’oubliez pas que les mots peuvent aussi rassembler, faire avancer, construire et inspirer 😉

? L’ACTION pour les prochains jours que je vous propose :

Parfois on a besoin d’un petit coup de pouce, alors je vous propose de partager vos réflexions par rapport aux actions ci-dessous sur la plateforme dédiée aux échanges :

??Partagez-nous avec qui c’est plus difficile de vous positionner. Est-ce un homme ou une femme ? Que représente cette personne pour vous ?

Au plaisir de vous lire.

PS : pour les personnes qui n’ont pas encore accès à la plateforme gratuite, inscrivez-vous ici.

De coeur à coeur, 

Prochaine formation 2 jours en immersion ensemble

Inscrivez-vous !

Inscrivez-vous gratuitement

au PODCAST LUMINA

Partagez cet article avec vos proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles pourraient vous intéresser

Reprenez votre pouvoir de créer, de décider et d’agir. Je crois que chaque personne et organisation a sa place et a un rôle important à jouer.