Dire NON ce n’est pas être méchant

Dire non, c’est facile pour certains et pour d’autres c’est être méchants.

Pffiouuu! C’est du travail ce thème, n’est-ce pas? Il n’est pas facile! Monsieur et Madame parfaits ont pris des coups ces dernières semaines. Peut-être qu’ils se sont faits encore plus présents et plus grands de peur de ne plus avoir d’emprise sur votre vie. C’est correct, n’oubliez pas d’observer. Vouloir être parfait n’est pas que négatif, si on travaille main dans la main avec cette volonté, on peut aller très loin!

Avant de vous donner le podcast d’aujourd’hui, je voulais vous dire que vous avez accès au podcast dans une plateforme où vous pourrez me poser vos questions échanger avec moi et vos pairs. C’est toujours gratuit, juste à cliquer sur ce lien.

Vous pouvez écouter l’audio : Dire NON ce n’est pas être méchant Ici ˃˃

Voici où nous en sommes dans notre parcours. Au cours de ces quelques semaines, nous avons commencé à observer les manifestations de notre perfectionnisme. Nous avons appris à nous recentrer sur notre objectif en éliminant le bruit que créaient certaines tâches. Pour cela, nous avons dû prendre conscience de tout le temps que nous accordons aux autres par contrainte. Résultat : nous nous perdons.

Il nous reste à voir un dernier point essentiel. Peut-être l’avez-vous déjà effleuré depuis le début de ce courriel, c’est à propos des personnes qui grignotent votre temps. Quand je dis qu’elles grignotent votre temps, en fait c’est faux, puisque c’est vous qui leur offrez gracieusement ce temps dès qu’elles le demandent.

Ça fait mal de s’en rendre compte? Je suis désolée, mais je ne suis pas là pour être gentille et vous brosser dans le sens du poil. Si vous investissez ce temps-là en vous et en moi, c’est que vous avez envie d’avancer. Alors je me dois de vous dire les vraies choses. Et la vérité est que vous acceptez, que vous dites OUI peut-être un peu trop souvent.

Le contraire de OUI jusqu’à présent c’est NON. Cela veut donc dire qu’il vous faudra apprendre à dire non. Plus facile à dire qu’à faire? Mes enfants diraient « C’est bébé fafa! ». Les enfants ont cette facilité à dire NON. Tu veux sortir les poubelles? NON. Tu veux manger des gombos ce soir? NON, mais je veux du poulet frit s’il te plait maman. Nous avons beaucoup à apprendre des enfants.

Pourquoi à votre avis c’est facile pour eux? C’est facile pour 3 raisons :

  • un parce qu’ils sont connectés à leurs besoins
  • deux parce que la vie n’est que plaisir pour eux, alors pourquoi faire ce qui ne fait pas wow ? 
  • trois parce qu’ils ne vivent pas pour plaire aux autres.

Pour suivre leur exemple, demandez-vous à qui vous essayez de plaire, de qui vous voulez être aimé et de quoi vous avez peur si vous dites non. C’est simple non? 

Je vous souhaite de dire non quand vous en avez envie et de faire un peu plus ce qui vous plait.

🎯 Et maintenant action 🙂

Partagez-nous à qui vous n’arrivez pas à dire non et selon qu’est-ce qui fait que vous n’y arrivait pas ? 

J’ai bien hâte de vous lire.

PS : pour les personnes qui n’ont pas encore accès à la plateforme gratuite, inscrivez-vous ici.

De coeur à coeur, 

Inscrivez-vous gratuitement

au PODCAST LUMINA

Partagez cet article avec vos proches.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ces articles pourraient vous intéresser

Reprenez votre pouvoir de créer, de décider et d’agir. Je crois que chaque personne et organisation a sa place et a un rôle important à jouer.