Pas le bon moment, je ne peux pas

Pas le bon moment, est-ce que je fais quelque chose quand même ou pas ? Comment allez-vous depuis le dernier article de blogue ? Avez-vous découvert de nouvelles choses sur vous ? J’espère que les outils que je vous ai donnés vous ont servi. Si vous en êtes toujours au même point qu’avant, pas de panique, ce n’est pas une compétition. Il faut savoir être patient avec soi aussi et puis peut-être que ce que je vous envoie vous servira plus tard quand cela sera le temps, on ne sait jamais 😉

Vous pouvez écouter l’audio : Je ne peux pas, ce n’est pas le bon moment ! Ici ˃˃

Plusieurs questions

Les dernières semaines étaient focalisées sur la mission de vie et la transition. Pendant que je vous écrivais, des questions me revenaient toujours en tête : pourquoi nous mettons-nous autant de pression ? Pourquoi attendons-nous le bon moment ? Pourquoi faisons-nous des super scénarios dans notre tête que nous ne traduisons pas dans l’action ? Comme on dit au Québec, les bottines doivent suivre pas les babines…cependant c’est difficile parfois.

Même s’il peut y avoir plusieurs explications à ces comportements, la majorité du temps c’est parce que nous voulons être parfaits. Toutes ces fois où nous hésitons, où nous remettons à plus tard voire où nous abandonnons, c’est monsieur ou madame parfaits qui tirent les ficelles et cela fatigue énormément. Nous finissons frustrés et à bout, car ce n’est pas exactement comme on le voudrait.

La perfection

Je dois vous avouer que cela m’arrive aussi. Dans ces cas je m’observe, je regarde comment se manifeste cette rigidité. Pour sortir de ma tête et me reconnecter à mon coeur, je guette les signes indiquant que je me suis égarée. Par exemple, si vous utilisez les expressions « ce n’est pas parfait » ou « ce n’est pas juste » c’est que vous êtes en plein dans le mental, BINGO !  

Aussi, si vous avez une « to do list – liste de choses à faire » que vous cochez et que vous ne vous arrêtez pas tant que ce n’est pas fini, alors oui vous êtes encore déconnecté. Remplacez plutôt votre « to do liste » par une « tout doux liste » en vous plaçant des choses agréables à faire.

L’observation de soi permet le recul suffisant et les outils que je viens de vous donner sont très efficaces si vous prenez le temps de les mettre en pratique. Mais je vous préviens, c’est comme lorsque l’on reprend le sport : au début ce n’est pas toujours facile, par contre après on ne s’en passe plus!

🎯 VOTRE ACTION jusqu’à mon article :).

Aller dans votre espace commentaire :

Partagez-nous votre « To-do liste ». Peut-être que vous voudrez même nous montrer comment vous l’avez transformée en « Tout DOUX liste »Je vous souhaite une observation en douceur de vous-même.

De coeur à coeur, 

Inscrivez-vous gratuitement

au PODCAST LUMINA

Partagez cet article avec vos proches.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ces articles pourraient vous intéresser

Reprenez votre pouvoir de créer, de décider et d’agir. Je crois que chaque personne et organisation a sa place et a un rôle important à jouer.