Comment avoir confiance en soi dans ses projets et dans sa vie ?

La confiance en soi est un vaste sujet et une réelle préoccupation pour mes clients. Je suis certaine qu’ils ne sont pas les seuls. On me pose fréquemment certaines questions :

  • Comment avoir confiance en soi?
  • Quelles stratégies utiliser pour développer une confiance à toute épreuve ?
  • Quoi faire pour maintenir la confiance sur le long terme ?
  • Comment garder le cap même si mes résultats ne sont pas au rendez-vous et que ma confiance se fait écorcher?

Si vous lisez cet article, c’est probablement que vous cherchez à rehausser votre confiance en vous.  Peut-être à la suite de résultats décevants ou d’un manque de courage face à une action à poser? Vous souhaitez à présent trouver des solutions pour arriver à sortir de votre coquille et vivre la vie dont vous rêvez.

Les conséquences du manque de confiance en soi

Vous avez certainement observé certains de vos comportements qui portent à croire qu’il existe un manque à combler côté confiance. Par exemple :  

  • Tourner en rond
  • Procrastiner
  • Expérimenter toujours les mêmes résultats, n’observer aucun changement notable
  • Être découragé, frustré de constater que les projets n’aboutissent pas
  • Ressentir de la colère contre soi de ne pas arriver à passer à l’action

Pour certains, c’est presque mourir à petit feu, car ils n’arrivent pas à se positionner dans leur vie. Ce qu’on espère tous profondément dans ces moments-là, c’est d’arriver à agir différemment et de surmonter cette peur ancrée au fond de nous, qui nous empêche d’avancer. Ce que l’on veut, c’est progresser, rêver plus grand, croire aux possibilités qui s’offrent à nous. Arrêter d’être le spectateur de sa vie et en devenir l’acteur. Gagner en confiance, c’est un peu comme reprendre les rênes de sa vie.

Les impacts positifs de la confiance en soi

Je ne crois pas me tromper en disant que ce que les personnes ayant peu ou pas de confiance souhaitent, c’est d’insuffler de l’assurance dans leurs actions. Qu’est-ce qui va changer si on ose un premier pas? Comment se sent-on quand on est sûr de soi? On veut être capable d’agir avec aplomb et conviction pour :

  • Oser prendre des risques
  • Dire non quand ça ne nous convient pas et poser nos limites
  • Prendre des initiatives
  • Changer de poste, de département, de travail, voire de secteur d’activité
  • Opérer un changement dans sa vie personnelle ou professionnelle
  • Sortir de sa zone de confort
  • Mettre fin à une relation de travail, à une relation amicale nocive, à une relation de couple toxique ou qui ne vous convient tout simplement plus
  • Demander de l’aide
  • Oser se révéler tel que l’on est, se confier avec authenticité et transparence
  • Accepter ses forces et ses talents mais aussi ses faiblesses, c’est ce qui fait de vous un humain!
  • Arriver à accepter les critiques constructives et à en donner
  • Se positionner et s’affirmer sans agressivité
  • Tisser des liens profonds

Différence entre estime et confiance

L’image qu’on a de soi, on l’a façonnée depuis notre enfance. Toutes nos expériences ont contribué petit à petit à ériger cette vue d’ensemble. Comment on perçoit (ou comment on juge) cette construction mentale va faire en sorte de nourrir une image positive ou négative de nous-même. Il en découle une idée globale et une perception de qui l’on est. L’estime de soi résulte donc du regard qu’on porte sur soi-même et de l’appréciation, de la valeur ou du jugement que l’on y attribue.

Une personne qui se déprécie, qui se dénigre, qui pense qu’elle est incapable affiche une perception négative et une faible estime d’elle-même. Certains vont aussi éprouver de la difficulté à s’estimer, car ils craignent que ce soit interprété comme de la vantardise.  À l’inverse, une personne qui possède la capacité de parler facilement de ce qu’elle apporte aux autres et qui est consciente de sa valeur démontrera une meilleure estime d’elle-même.

Pour cultiver une bonne estime de soi, vous devez d’abord brosser un portrait juste de vous-même, incluant vos forces, vos défis, vos faiblesses et vos bons coups. Accueillez ceux-ci avec bienveillance, amour et joie en sachant les utiliser pour vous positionner intérieurement.

D’ailleurs, il y a 3 ingrédients essentiels pour une bonne estime : l’image de soi, la confiance en soi et l’amour de soi. Ces thèmes, je les aborde en coaching mais aussi dans mes formations en ligne.

Et la confiance en soi alors? Basée sur l’action, la confiance est malheureusement largement définie par ce que l’on a réussi ou pas. De là, la confiance en dents de scie. Pour ériger une confiance à toute épreuve, il est important de puiser dans nos forces intérieures et notre estime de soi afin de manœuvrer vers la réalisation de nos objectifs. Par exemple, utiliser nos forces comme la détermination, la discipline ou la créativité qu’on porte en nous, peut nous aider à passer à l’action. Le passage à l’action est une étape important vers la confiance en soi.

Dans cette recherche de confiance, l’inconnu renferme parfois une certaine part de risque. Cependant lorsqu’on ose avancer malgré le doute, en croyant en nos capacités et que l’on s’aperçoit que l’on est capable, que l’on y arrive, alors la confiance naît. Faites le premier pas. Osez faire autrement et vous pourrez dire avec fierté « je l’ai fait ». Vous aurez repoussé les limites de votre zone de confort et votre confiance s’en trouvera multipliée!

Différence entre être confiant et avoir/faire confiance

Il y a une grande différence entre avoir/faire confiance et être confiant. Avoir et faire confiance prennent racine dans nos expériences passées. « J’ai échoué par le passé alors je n’y arriverai pas. On m’a menti alors je me méfie de ce que me disent les gens. » Si vous vous basez sur le passé pour avancer, vous risquez de tourner en rond puisque vous présumez que l’histoire va se répéter. Jamais deux sans trois, dit-on?

Être confiant en revanche s’exprime en ces termes : « Je n’ai pas réussi cette fois. Il y a peut-être d’autres moyens à ma portée, je sais comment m’y prendre maintenant. Je crois en mes capacités. » En fonction de qui vous êtes, de vos forces et de votre estime, vous persévérez car vous savez qu’en changeant une seule action, les résultats pourraient être totalement différents. Alors peu importe ce qui se trouve devant vous, vous continuez afin de trouver votre chemin. On ne parle alors plus d’échec, mais d’expérience.

Comment maintenir cette confiance quand nos objectifs tardent à se réaliser?

Les actions franchement assumées nous semblent parfois bien difficiles à poser… Surmonter nos appréhensions nous parait impossible. Comment y arriver? Voici quelques techniques :

  • Découper nos projets en mini-projets
    Notre objectif est souvent trop grand pour être exécuté en une seule étape. De le regarder en entier peut nous faire peur, la tâche semble considérable et inatteignable. Découper les projets en plus petits projets, en tâches facilement exécutables, nous permet d’avancer un pas à la fois tout en constatant le chemin parcouru à mesure que l’on avance. Considérer la prochaine étape à franchir plutôt qu’une montagne infranchissable, c’est motivant! Surtout que l’humain aime la gratification immédiate…  Ainsi donc, la confiance se construit en reconnaissant notre progression et cela nous entraîne inévitablement dans une boucle positive.
  • Se garder du temps pour soi
    Ce point est lié au précédent : reconnaître son parcours au lieu de ce qui reste à faire entraîne une satisfaction sans égal. On est ainsi en mesure de prendre un moment pour soi par la suite, sans remords et sans culpabilité, pour faire ce qu’on aime, pour se ressourcer. Votre travail bénéficiera de ces moments de pause hors du contexte. Votre attention et votre créativité en seront décuplés.
  • Affronter nos peurs
    Agir malgré la peur. Voilà qui est plus facile à dire qu’à faire! Cependant, si on franchit cette ligne invisible tracée par la peur, on s’aperçoit vite que l’obstacle que l’on craint tant est bien souvent anodin et inoffensif. Par exemple, une personne qui craint de parler de ses émotions, de se montrer vulnérable par peur de la réaction de l’autre se rendra compte en se livrant ouvertement que sa réaction n’est pas du tout celle à laquelle elle s’attendait. Tout ce cirque ne prenait vie que dans son imagination. La peur disparait, ou à tout le moins s’amenuise dans l’action. Notons qu’il y a en outre une différence entre foncer en niant sa peur et avancer avec elle. C’est ce dont on parle ici : réaliser que la peur existe et lui permettre de nous accompagner, l’accueillir sans lui donner de pouvoir. Vous aurez des heures de plaisir à tester ce point!
  • Fêter toutes ses réussites, tous ses succès, même les plus petits!
    Tout se fête à la maison, tant dans la sphère familiale que professionnelle. Une avancée dans un projet, la clarification d’une idée, de nouvelles pistes de solutions pour un défi vécu. Ça se fête et on dit MERCI! Célébrer les victoires nous procure un sentiment de fierté accompagné d’un regain d’énergie. Raison de plus de fêter!
  • Partager ses objectifs
    Parlez de vos buts à un entourage proche afin de vous engager et rendre des comptes. Demandez à vos amis de vous poser des questions pour faire un suivi sur vos objectifs et donnez-leur les bonnes réponses. Mais quelles sont les bonnes réponses ?  Des réponses honnêtes qui vous permettront de faire le point sur votre progression. À ce niveau, un groupe de « Mastermind » peut aussi aider à augmenter votre confiance en vous et en votre capacité à mener à bien votre projet. Attention! Établir des objectifs, des ententes et des engagements ne veut pas dire que tout est coulé dans le béton. Vous pouvez vous désengager et prendre d’autres décisions si le projet évolue dans une direction nouvelle ou inattendue. C’est normal, la vie c’est le changement… alors soyez en mode agile, même dans votre vie.
  • Être flexible
    On a généralement tendance à essayer de tout contrôler, c’est effectivement une bonne méthode pour prévenir stress et anxiété. Cependant, on gagne tout autant à se montrer flexible. Tout change, rien n’est figé : les systèmes sont en mouvance, en transformation constante. Par exemple, les entreprises se demandent si elles doivent rouvrir à 100% leurs bureaux ou si elles laissent certains employés en télétravail. La pandémie en a surpris plus d’un. Peu importe les industries, les pays ou l’expérience que vous vivez, les mots d’ordre sont FLEXIBILITÉ, FLEXIBILITÉ et FLEXIBILITÉ! 🙂
  • Accepter l’inconfort et l’imperfection
    La première fois que l’on pose une action, soyons indulgent envers nous-même. C’est parfois inconfortable, c’est tout à fait normal. Rien ne sera parfait dès le premier essai et d’ailleurs, la perfection n’existe pas! Oser avancer malgré cet inconfort est déjà un pas en soi. Ne soyons pas trop dur avec nous-même, chaque nouvel essai sera encore meilleur. Plutôt que de viser la perfection, misons sur la progression, tout en bienveillance.
  • Recevoir
    Dans cette recherche d’estime et de confiance. On doit apprendre à fêter les bons coups comme vu ci-dessus, mais aussi apprendre à accepter les compliments et les bons commentaires venant de notre entourage. Accueillir les mots d’un ami ou d’un collègue de travail en prenant le temps de vraiment ressentir tout leur sens nous apportera une sensation de bien-être et de surcroît, aura pour effet d’augmenter notre confiance en nous.

Tous ces outils sont là pour vous aider à maintenir votre niveau de confiance au top! Ce chemin, plusieurs l’ont parcouru avant vous et je l’ai également fait. Vous en êtes capables aussi!

De coeur à coeur,


Demandez votre outil gratuit

Donner du SENS à vos ACTIONS : POUR vous sentir UTILE

 

Je vais vous partager

Événements à venir

Partagez cet article avec vos proches.

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ces articles pourraient vous intéresser

Reprenez votre pouvoir de créer, de décider et d’agir. Je crois que chaque personne et organisation a sa place et a un rôle important à jouer.