Mission de vie : 3 erreurs à éviter

Mission de vie et transitions. Vous êtes-vous déjà dit qu’un problème pouvait être abordé de différentes manières? Avez-vous déjà hésité sur la manière de vous y prendre pour analyser et régler vos défis? On ne sait pas par où ou par quoi commencer et finalement on finit par ne rien faire du tout.

Que vous y croyiez ou non, je vous assure que chacun de vous a quelque chose à apporter dans le monde. À l’image de la chaîne alimentaire, nous avons besoin de chacun de vous pour que le tout fonctionne. Votre place est essentielle pour que la machine humaine fonctionne.

Votre objectif est de trouver votre mission de vie et de faire votre transition afin de la matérialiser.

Pour écouter cet épisode cliquez ici.

OUTIL 1 : Chercher à plusieurs endroits

L’erreur que font beaucoup de personnes c’est de chercher à tout prix qu’au niveau professionnel. Votre contribution peut se faire sur d’autres plans, voire même sur plusieurs plans en même temps. Ne cherchez pas trop loin, ça peut être très simple comme être toujours là quand on a besoin de vous, être une bonne oreille, relire un document et donner votre feedback, partager ses photos de peinture qui inspireront la beauté.

OUTIL 2 : Le X bouge

Je sais, je suis un peu à contre-courant, cependant vous dire qu’une fois que vous avez trouvé votre X, votre place c’est pour la vie, cela serait mentir.

Tout change, il n’y a qu’à voir vos pieds! Oui vos pieds! Quand vous étiez plus jeunes, vous aviez sûrement des chaussures préférées dans lesquelles vous vous sentiez bien, dans lesquelles vous courriez vite peut-être. Une fois que vos pieds ont grandi avez-vous persisté à porter vos vieilles chaussures? Surement pas! Et bien pour la mission de vie, c’est un peu pareil. Peut-être que pendant quelques années ce sera d’être peintre en bâtiment et puis ensuite ce sera d’être famille d’accueil, ou d’aller en politique ou de prendre la parole dans des postes de direction… Restez à votre écoute. 🙂

OUTIL 3 : La légèreté

Ne vous mettez pas trop de pression si à 40 ans vous n’avez toujours rien trouvé. Cela ne vous condamne pas à être malheureux toute votre vie. L’important est d’en être conscient et de continuer à chercher en ayant du plaisir malgré tout aujourd’hui. Vous me suivez? C’est comme une amie de 56 ans qui une fois m’a dit: « Zarah je n’ai pas encore trouvé ce que je ferai quand je serai grande, mais je suis heureuse. ».

Bon d’accord, mais je commence où?! Commencez d’abord par regarder si vous vous retrouvez dans les 3 outils précédents et apportez des ajustements. De plus, l’autre étape, est de savoir ce qui fait que vous vous réveillez le matin ces temps-ci. Est-ce que vous attendez avec impatience le jour suivant ? Ou vous êtes stressé juste à l’idée de penser à demain ? Si vous voulez creuser plus, je peux vous aider.

🎯 Maintenant L’ACTION que je vous propose :

Allez dans votre espace et écrivez dans les commentaires : 

Écrivez « 1 » si vous ne savez pas quoi faire dans votre vie et que vous figez

Écrivez « 2 » si vous avez une idée de votre mission de vie mais que vous n’avez aucune idée comment l’implanter. 

Je vous souhaite une belle observation de vous-même et un moment lumineux à travers vous 😉

PS : pour les personnes qui n’ont pas encore accès à la plateforme gratuite, inscrivez-vous ici.

De coeur à coeur, 

Inscrivez-vous gratuitement

au PODCAST LUMINA

Partagez cet article avec vos proches.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ces articles pourraient vous intéresser

Reprenez votre pouvoir de créer, de décider et d’agir. Je crois que chaque personne et organisation a sa place et a un rôle important à jouer.