Réseautage, sept erreurs à éviter

Le réseautage n’est pas fait juste pour les entrepreneurs, mais  quand on décide de s’y mettre on ne sait souvent pas par où, ni par quoi commencer.

Courir les réseautages, distribuer des cartes d’affaires, discutez et parlez c’est un bon début mais le faites-vous bien ? Est-ce que vos efforts sont récompensés ? Lorsque vous faites appel à votre réseau, répond-il ?

J’ai commencé à faire du réseautage en mai 2012. Une belle expérience qui m’a permis de briser la glace et d’oser aller vers les gens. J’ai aussi découvert que le monde était gentil. On s’imagine souvent les pires scénarios quand on va à la rencontre de l’autre et pourtant il n’y a rien de méchant.

En quelques semaines,  j’ai ainsi appris les rudiments du réseautage. Je faisais trois réseautages par semaine et j’ai maintenu le rythme pendant près de trois mois ! Pensez-y, combien c’est énorme en sachant que mes enfants avaient trois et deux ans ! Après ces quelques semaines, j’ai compris certaines choses. Je n’ai pas la science infuse et je ne suis pas une spécialiste du réseautage, cependant voici mes réflexions.

Pour les personnes qui veulent pousser plus loin le concept du réseautage, dans un de ces articles, le Journal des Affaires parle du livre, Dans la jungle du réseautage, Valérie Lesage et Réjean Gauthier, vous y trouverez un extrait intéressant.

Voici donc les sept erreurs les plus communes qui vont vous épargner du temps, de l’énergie et vous faire garder le focus. Pour chaque erreur, voici quelques solutions afin de pouvoir transformer votre manière de fonctionner.

Erreur n°1 : parler à tout le monde

Vous avez réservé votre place à un réseautage et près d’une centaine de personnes sont attendues. La première erreur est de vouloir faire vite pour parler à tout le monde. Vous arrivez à l’ouverture et vous faites la fermeture du réseautage. Super, vous avez réussi à ramasser 50 cartes…et après ? À quoi ces cartes vous serviront-elles ?

Faire du réseautage demande du temps et de l’énergie. Vous avez certainement envie qu’il vous serve à quelque chose. Passez aussi vite de personne en personne ne sert à rien car vous ne vous souviendrez pas de la moitié des gens, vous ne les écouterez pas totalement et vous ne tisserez aucun lien avec eux. Vous terminerez assurément le réseautage essoufflés pour ne pas dire éreintés. Pourtant, la base d’une relation c’est que « ça clique » entre vous, n’est-ce pas ? Prenez votre temps !

SOLUTIONS

Avoir un objectif clair

Vous vous êtes inscrit à un réseautage, quelle est votre intention pour ce réseautage ? Allez-y avec un objectif concret. Que vous soyez un employé, un entrepreneur ou un travailleur autonome, vous devez savoir ce que vous allez chercher à cet événement. Par exemple : je dois trouver un contact dans le domaine des réseaux sociaux ou encore trouver une personne en ressources humaines pour une recherche d’emploi.

Avoir une cible en tête

Lorsque je dis cible, je parle de la clientèle cible pour les entrepreneurs et les travailleurs autonomes, mais l’employé aussi doit savoir qui il cherche. Décrivez au mieux cette personne : sexe, tranche d’âge, industrie, les défis qu’elle vit ou encore ce qu’elle recherche.

Parler à l’hôte de l’événement

Si vous arrivez tôt, essayer de vous présenter à la personne qui organise le réseautage, car il se pourrait qu’en lui disant qui vous cherchez il vous présente directement à la bonne personne. C’est le meilleur moyen d’entrer en relation, être référé donne un coup de pouce et vous permet de tisser plus rapidement un lien.

Une fois que vous avez eu quelques contacts pertinents, partez si vous en avez envie, inutile de rester trop longtemps.

Erreur n°2 : Peur d’être irrespectueux

Lorsque l’on commence à faire du réseautage, on n’ose pas entrer dans un groupe de peur de déranger, de déplaire ou d’être irrespectueux. Je me souviens du conseil d’un monsieur qui avait vu que j’étais dans un coin lors de mes premiers réseautages. Il m’a dit : «c’est un réseautage, les gens savent et s’attendent à se faire aborder, alors fonce !» WOW! Quelle révélation !

Erreur n°3 : Parler tout le temps

Le mot d’ordre ici c’est : écouter. J’ai laissé tomber plusieurs groupements de réseautages car les gens ne faisaient que se présenter et vendre sans écouter. Tout le monde veut vendre, veut trouver un client. Je vous le donne, c’est quand même un des objectifs. Mais franchement, il n’y a pas que cet objectif.

Personnellement, je veux avoir du plaisir avec les personnes que je rencontre et tisser de vrais liens sincères et authentiques afin de pouvoir référer à mon réseau des personnes ressources coup de cœur pour moi.

SOLUTION

Arrêtez de vouloir vendre, écoutez

Vous en apprendrez tellement sur vous en écoutant l’autre. Il se peut que vous puissiez l’aider dans un défi qu’il vit et en l’aidant peut-être aurez-vous aussi des pistes de réflexions pour vos défis. Mieux le connaître c’est connaître ces besoins et voir comment vous pouvez contribuer à son travail et à sa vie.

Erreur n°4 : Ne pas être vrai

Tout finit par se savoir, le monde est si petit ! Alors soyez vrai et honnête.

Vous savez, je pense qu’il n’y a qu’une seule personne au travail et à la maison. Nous sommes un être unique. Nous devons être authentiques en tout temps. Nous sommes qui nous sommes avec nos réussites, nos défis, nos blessures, nos croyances, nos forces, nos faiblesses et nos émotions. Cacher ou arranger la vérité ne vous permettra jamais de construire une vraie relation.

Je reviens à cette notion de plaisir. Lorsque je rencontre un client, un partenaire d’affaires, je veux avoir du plaisir. Je prends le temps lorsque je suis en sa présence de voir si j’arrive à être moi afin de bâtir une vraie relation.

Erreur n°5 : Penser que l’on doit voir la personne pour tisser des liens

Le réseautage peut se faire de différentes manières. Il y a le face à face mais il y a aussi les réseaux sociaux. Vous pouvez entrer en relation par internet en commentant un article, en écrivant un courriel, en mettant du contenu pertinent dans les réseaux. Et bien entendu, choisissez votre réseau social en fonction de votre cible.

Erreur n°6 : Ne pas faire de suivi

Beaucoup de gens n’osent pas faire de suivi. Si la personne a pris le temps de vous parler, vous a donné sa carte et en plus vous dit de la contacter pourquoi ne pas le faire ? Connectez sur LinkedIn les personnes avec qui vous voulez rester en contact et remerciez-les. Si vous aviez promis de leur envoyer de l’information, un document ou les coordonnées d’un contact faites-le, c’est le moment de tisser des liens.

Erreur n°7 : Ne pas demander de l’aide

Vous devez demander de l’aide à votre réseau. Lorsque vous faites un événement ou si vous voulez qu’un article soit partagé, demandez-le clairement à vos contacts. Vous vous rendrez compte que vous allez vous sentir soutenu par les personnes que vous aurez touchées et avec qui vous avez pris le temps de tisser des liens. D’où l’importance d’être vrai et authentique.

C’est à vous de jouer ! Connectez-les ensuite sur LinkedIn.

Dites-moi, qu’allez-vous faire autrement dans votre prochain réseautage ?

Inscrivez-vous à l'infolettre!

Pour rester inspiré en continue, pour recevoir des vidéos en cascadres, des outils, des conseils et des stratégies pour donner du sens à votre travail.

Partagez cet article avec vos proches.

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Reprenez votre pouvoir de créer, de décider et d’agir. Je crois que chaque personne et organisation a sa place et a un rôle important à jouer.