Introspective

 

« Pourquoi mourir ? Je le sais. Pourquoi naître ? Je l’ignore. » Chateaubriand.

Et pourtant on vit. Et pourtant on s’agite. Depuis que l’homme existe, il cherche à découvrir les secrets de sa vie avec cette question éternelle : « pourquoi suis-je ici ? ». Commence alors un cheminement semé de petits cailloux blancs pour trouver la réponse. Il passe les quarante/cinquante premières années de sa vie avec la conviction qu’il est un dieu.

Les questions existentielles lui semblent has been, parce qu’il se sent jeune et puissant. Ensuite viennent : un peu de bonheur, un peu de routine, quelques essoufflements et les motivations commencent à lui manquer. Il se met à douter. Alors il s’enivre de passions diverses, il regarde ses enfants être ce qu’il était, lui jadis, et à cet instant même, il sent que l’autre moitié de sa vie, sa vie encore possible, est en train de prendre le large sans son consentement. Elle le dépasse, et part en avant, elle est maîtresse du temps. Il la suit. Il n’a pas le choix, il ne veut pas qu’elle lui échappe alors il continue à courir après elle, malgré un désir plus fréquent de s’asseoir pour réfléchir car enfin, il a besoin de comprendre, pourquoi venir au monde d’une si merveilleuse façon, lutter si fort pour apprendre à vivre, développer la connaissance, inventer, acquérir le Savoir, devenir un maître d’expérience pour finalement devenir l’humus qui nourrit la terre.

introspective

Alors il a de plus en plus souvent les yeux dans le vague mais ne tire aucun profit de ces images qui défilent devant ses yeux car il est toujours en mouvement, il a peur de s’arrêter. Le mouvement c’est la vie pense-t-il, la vie en action, en projets. Des projets qui dépassent le temps, qui frisent l’intemporel qui s’étirent dans l’infini car de moins en moins précis ils deviennent un « plus tard » sans limites fixes et finissent par rejoindre les rêves, ceux qui se situent plus haut, visibles depuis un nuage saisi en regardant le ciel depuis ce balcon. Cet homme n’a pas encore touché du doigt sa véritable destinée. Car il ne s’est pas arrêté pour y penser. Alors il attend, mais réellement, il ne sait pas quoi. Attend-t-il la solution miracle, les mots magiques à invoquer pour que l’aventure continue ? Il ne sait pas, que l’instant de bonheur, se crée à partir de soi et non des autres. Qu’il est le maître de son temps et qu’il peut étirer à loisir. Pourtant, il a déjà expérimenté ce moment où les yeux dans le vague, perdant de vue les aiguilles de sa montre, il a voyagé sur un autre niveau. Un niveau où il a perdu tous les repères pour se retrouver perché sur un seul instant qui s’étirait à l’infini. Mais il attend tout de même que l’Univers mette en place sa survie ! Et ne comprend pas son silence. L’Univers ne s’inquiète pas du Temps qui passe, il le possède. Il est juste sensible : à la fréquence vibratoire, à la volonté, à l’intention, que l’esprit humain va émettre, c’est ainsi qu’il fonctionne.

C’est ainsi que l’esprit humain peut prolonger les instants de sa vie. Un esprit est connecté à l’univers par sa spiritualité. Et c’est toujours quand l’homme se sent abandonné qu’il devient spirituel, il peut alors apercevoir sa vie en profondeur. Et cette profondeur le conduit vers ces nuages blancs ensoleillés qui évoquent le bonheur. Ceux-là sont faits d’instants de vie conscients, voulus, désirés, ils sont la respiration spirituelle nécessaire à la vie de l’esprit. C’est l’esprit qui active le corps. Les chamans et les sages de tous les pays se contentent de peu matériellement. Peut-être ont-ils davantage compris qu’ils sont un élément intermédiaire entre le ciel et la terre et que rien ne peut acheter cela ? Qu’ils font partie d’un Tout sans début ni fin. Que vivant ici et maintenant ils le resteront car ils vivent par l’esprit. Et que tous ceux qui vivent par l’esprit ne peuvent pas disparaitre si simplement.

On pourrait dire, enfin, que s’agiter dans la vie pour acquérir des objets et du confort immédiats ne donne pas de sens réel à la vie, par contre méditer, se réaliser et faire ce que l’on aime, relâcher les rythmes, écouter la voix de son cœur et entrevoir le bonheur en soi, sert à Vivre vraiment.

 

Prochaine formation 2 jours en immersion ensemble

Inscrivez-vous !

Inscrivez-vous gratuitement

au PODCAST LUMINA

Partagez cet article avec vos proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles pourraient vous intéresser

Reprenez votre pouvoir de créer, de décider et d’agir. Je crois que chaque personne et organisation a sa place et a un rôle important à jouer.